• theyactforwomen

Le Sheroes Hangout, l’espoir d’une nouvelle vie pour les survivantes d’attaques à l’acide

A Agra, une des villes les plus touristiques d’Inde, un groupe de femmes a créé le Sheroes Hangout, un café qui n'emploie que des survivantes d’attaques à l’acide. Nous sommes allées prendre un café dans ce lieu particulièrement touchant.



Madhu, survivante du Sheroes Hangout

En Inde, les attaques à l’acide envers les femmes tuent de deux façons différentes : littéralement, lorsque les blessures sont mortelles ou de manière plus insidieuse car les femmes ainsi dévisagées ne sortiront plus jamais de chez elles, ne poursuivront pas leurs études, n’auront jamais de métier, ne retrouveront jamais l’amour. Au Sheroes Hangout, ces femmes ont transformé leur haine et leur tristesse en une soif de vivre et de se battre contre l’injustice de ces attaques.


« Les Sheroes sont des femmes qui se sont battues pour leur survie après avoir été attaquées par certains membres de la société, résolus à détruire leur apparence et leur estime de soi. Ces femmes sont sur le point de devenir de véritables combattantes, qui ont le courage de vivre, de travailler et de marcher au milieu de la société et qui forcent celle-ci, de fait, à réévaluer ses normes en matière de beauté. »

Laxmi, une des fondatrices du Sheroes Hangout




À notre arrivée au café, les survivantes se sont empressées de nous projeter un documentaire très touchant sur le café - mais aussi sur leur histoire - où l'on apprend que le Sheroes Hangout d’Agra emploie dix femmes aux histoires bien différentes mais qui ont toutes ce triste point en commun d'avoir été victimes d’une attaque à l’acide. Que ce soit par des inconnus en rentrant tranquillement à la maison, durant leur sommeil par leur propre famille, ou un matin en servant le café à leur mari, toutes ont vu leur vie changer en une fraction de secondes. Ensuite, ça a été la descente aux enfers : des mois passés à l’hôpital en convalescence accompagnés d'une telle détresse que toutes ont envisagé à un moment de choisir la mort. Mais le désespoir a finalement laissé place à un désir de justice qui les a poussé à guérir et à se battre, d’une part pour que les coupables de ces attaques soient punis et d’autre part pour retrouver le goût de vivre.




Ce jour-là, nous avons rencontré Bala et Madhu. En entendant parler du café, elles ont tout quitté pour venir s’installer à Agra. Cela fait maintenant plus de deux ans qu’elles travaillent ici et c’est avec des étoiles plein les yeux qu’elles évoquent cette nouvelle vie. Et pour cause : pour elles il y a leur vie d’avant, dont elles parlent avec beaucoup d’émotions et qu’elles ont perdu au moment où l’acide est entré en contact avec leur peau, et il y a leur vie d'après.



Bala, survivante du Sheroes Hangout

Elles étaient loin d’imaginer que la vie leur offrirait un après aussi bien, si ce n’est meilleur, que l’avant. Bien plus qu’un nouvel emploi, le Sheroes Hangout leur a offert l'espoir d'un nouveau départ, l'opportunité d'appartenir à une communauté et la possibilité de continuer leurs études et de prendre en charge celles de leurs enfants. La citation que leur T-shirt arbore « My beauty is my smile » ne pourrait être plus vraie tant elles sont épanouies par leur nouvelle vie.




En employant des survivantes d’attaque à l’acide, le Sheroes Hangout a un double-impact. En plus de leur offrir un emploi, il permet aussi aux victimes de sortir de leur confinement, d’arrêter de cacher leur visage et de se familiariser avec le contact des autres. Il leur offre ainsi une forte intégration sociale et une légitimité qui leur permet de retrouver confiance en elles. D’un autre côté, comme Agra est une ville très touristique en raison de sa proximité avec le Taj Mahal, les visiteurs du café en apprennent davantage sur les attaques à l’acide en Inde, leurs circonstances et leurs conséquences.




Le courage de ces Sheroes est émouvant et force le respect. Pour passer de victimes à Sheroes, elles ont dû affronter le regard des autres, briser les mœurs de la société indienne en s'acceptant telles qu'elles sont et ainsi refuser la vie qu’on leur imposait en tant que victimes d’attaques à l’acide.


« Transformer ces victimes d'attaques à l'acide en femmes puissantes qui gagnent leur vie de manière indépendante fait de ces « Sheroes » une source d’inspiration pour toutes les autres survivantes »

Laxmi, une des fondatrices du Sheroes Hangout



#StopAcidAttacks

Le Sheroes Hangout est aussi un point de vente de créations réalisées par des victimes d’attaques à l’acide. Il bénéficie donc à environ 300 femmes dans la région. Cela ne s’arrête pas là puisque la Fondation Chanvv, à l’origine de la création du café, a déjà créé deux autres lieux similaires en Inde (un à Lucknow et un à Noida). La Fondation organise également des protestations pour lutter contre les attaques à l’acide en Inde et a pour objectif de recenser toutes les survivantes d’attaques à l’acide en Inde afin de leur venir en aide.




Plus d'informations sur leur site internet :

https://www.sheroeshangout.com/


#Mybeautyismysmile #StopAcidAttacks #Sheroes


0 vue

SUIVEZ NOTRE AVENTURE

NOUS CONTACTER

Email : theyactforwomen@gmail.com

Bienvenue sur le site de They Act For Women ! Je suis Emeline. Ici, je partage mes découvertes d'innovation en faveur du women empowerment pour montrer les réussites de personnes engagées

A PROPOS

ABONNEZ-VOUS A NOTRE NEWSLETTER

  • LinkedIn Social Icône
  • Instagram
  • Facebook Social Icône